Crampes

HOME

Rhume
Rhume

Le rhume.


Le simple nez bouché doit être pris au sérieux, car il est souvent le premier signe de nombreuses viroses qui nous affectent en hiver : rhumes, grippes, bronchites,... Alors que la médecine est capable d'opérer à coeur ouvert ou de remplacer un membre sectionné, alors qu'on vous vaccine contre la polio ou la variole, il n'existe aucun médicament pour traiter le rhume.


               30 vidéos gratuites contre les maux de dos (www.lecoledudos.org)
                


          
CRAMPES: voyez cette vidéo pour diminuer les crampes   


Alors que les infections bactériennes peuvent être traitées par des antibiotiques, les rhumes sont causés par des virus et disparaissent généralement d'eux-mêmes après 7 à 10 jours. Il n'existe toutefois aucun médicament capable de les soigner. Toutefois, il existe des "trucs" très efficaces contre le rhume.
Vous êtes-vous déjà demandé comment les présentateurs TV ou les grandes stars faisaient pour ne jamais être victimes de rhume ? Il doit y avoir un secret. Comment est-ce possible ? Voici la réponse que vous cherchiez depuis longtemps.    


A titre préventif contre le rhume :

- l'échinacéa ne soulage pas les symptômes, mais stimule les défenses immunitaires et évite
   l'aggravation ou diminue la durée du rhume. A prendre dès l'automne (sous forme de gouttes, par
   exemple). On la trouve notamment en combinaison en magasin bio, voire même chez Delhaize
   ou Colruyt avec la propolis et la sauge. Une association très efficace contre le rhume.  
- la vitamine C. Dès l'automne, prenez suffisamment de vitamine C, de préférence naturelle (l'acérola).
   Elle jouera un rôle préventif important contre le rhume ou en diminuera la durée ou la sévérité.
- humidifiez l'air. Un humidificateur évitera l'air sec propice aux germes.
- évitez le tabac. Fumer réduit la résistance de l'organisme à l'infection et augmente les probabilités
   de complication du rhume en bronchite.
- buvez beaucoup. De préférence du chaud plutôt que du froid. Notez à ce sujet que si vos urines
   sont claires, vous buvez assez. Si elles sont jaune foncé, il est urgent de boire plus...
- respirez et détendez-vous mieux. Une bonne respiration une bonne relaxation aident à prévenir
   les rhumes. Détendez-vous donc et respirez à fond.
- la sieste. Vous vous sentez fatigué ? C'est un signe d'alerte. Votre organisme réclame du repos.
   Une petite journée de congé ou une sieste lui sera bénéfique.
- l'hygiène et la propreté. Lavez-vous souvent les mains et nettoyez bien vos ustensiles de cuisine
   au savon (l'eau savonnée tue les germes) et laissez-les égoutter plutôt que de les essuyer
   (les torchons gardent les germes). Aspirez bien et ventilez votre intérieur. Un lavage à l'eau de
   javel est le plus efficace.
- le grog. Utilisé en petites quantités (une tasse de vin chaud avec 10 sucres, du citron et des clous
   de girofle, par exemple) c'est un bon moyen de prévention pour renforcer la résistance de
   l'organisme. Attention aux excès qui seraient plus nocifs que le rhume lui-même...
- l'homéopathie. Votre homéopathe vous prescrira un bon traitement préventif contre le rhume.


Et si le mal apparaît malgré tout...

- La douche nasale. Demandez à votre pharmacien ou dans un magasin de diététique un kit de douche nasale. Vous faites passez de l'eau tiède par une narine et la faites ressortir par l'autre. Compliqué? Absolument pas. Même mes enfants le font. C'est très simple. Bref, en deux minutes vous dégagez complètement vos narines et vous vous sentez divinement mieux. Vous pouvez aussi utiliser un grand bol d'eau tiède avec du sel (sel gris de préférence) et inspirer l'eau par le nez puis moucher pour bien sécher les narines. C'est très efficace.

- Le strip nasal 3M. Améliore la respiration et de diminue le ronflement.

- Le camphre et le menthol. Avant de dormir, appliquer en un baume sur la poitrine (Vicks, Vapo Rub,...) pour décongestionner et faciliter la respiration.
Les inhalations. La chaleur et l'humidité des inhalations vous feront un grand bien. Ajoutez un peu d'essences de thym ou d'euchalyptus, ou un peu de camomille pour parfaire le tout. Vous dégagerez bien les sinus.

- Les bonnes plantes peuvent constituer des remèdes sûrs et naturels :
    - l'hysope. Très bon expectorant. Soulage la toux, l'enrouement, la gorge irritée et la fièvre. Vu
      son goût un peu amer, ajoutez un peu de miel.
    - la marrube. Tellement efficace que les responsables de la santé publique allemands l'ont classé
      parmi les médicaments officiels contre le rhume. Il existe aussi en pharmacie sous forme de
      pastilles.
    - la camomille. Dégage les sinus et les nez encombrés. Utilisez-la aussi en gargarismes et
      en inhalations.

- Les bons médicaments: Lysomucil: pour bien expectorer, Orofar contre les trachéites, laryngites,...

- L'acupression et l'acupuncture. L'acupuncture se pratiquera chez un praticien spécialisé. L'acupression par contre peut se pratiquer seul chez soi, par pression du doigt sur un point déterminé. Deux points sont intéressants: le premier point essentiel se situe sur le front, juste sur la ligne du milieu, un peu en arrière du début de la chevelure. En remontant votre doigt sur le front, vous sentez une petite bosse, puis un petit creux : c'est là. Appuyez et massez-le énergiquement.
Si une narine est plus bouchée que l'autre, vous pourrez la déboucher en massant un point situé au bas de l'aile du nez, au coin de celle-ci et de la lèvre. Une simple pression avec un massage énergique de ce point aidera la narine à se déboucher.



Le rhume équivaut à une infection des voies respiratoires. Cette maladie cause de la congestion nasale, un nez qui coule et des éternuements, un mal de gorge et souvent une toux sèche. Habituellement les glandes lymphatiques au niveau de la gorge deviennent sensibles et enflées. Le rhume peut causer une variation de symptômes chez différentes personnes, même si infectées par le même virus.

Les symptômes apparaissent habituellement deux jours après que la personne a été infectée. Les premiers signes du rhume sont le mal de gorge, l'enrouement, des éternuements et l'écoulement de sécrétions nasales. Parmi les symptômes pouvant survenir par la suite, il y a les maux de tête, le nez bouché, les yeux larmoyants, une toux quinteuse, des frissons et des malaises généraux (se sentir malade), qui durent de deux à sept jours. Dans certains cas, ils peuvent durer deux semaines. Le rhume peut être accompagné d'une laryngite (inflammation du larynx), d'une trachéite (inflammation de la membrane tapissant la trachée) ou d'une bronchite (inflammation de la muqueuse des bronches).

Ces inflammations peuvent donner lieu à des complications plus sérieuses, telles que la sinusite (inflammation des sinus) et la pneumonie (inflammation des poumons). On estime que les adultes souffrent de deux à cinq rhumes par année. Même si aucune mort n'a été rapportée parmi les travailleurs en santé, l'incapacité est importante parce qu'elle affecte leurs performances.


REPONSE A VOS QUESTIONS SUR LE RHUME :

Qu'est-ce que le rhume?
Le rhume est une infection des voies respiratoires supérieures (le nez, les voies nasales et la gorge). Il existe plus de 200 virus pouvant provoquer le rhume. Les rhinovirus, dont il existe plus de cent variétés, forment la principale famille de virus causant le rhume chez les adultes. Le terme "rhinovirus" signifie "virus des fosses nasales", selon le mot grec "rhino", nez.

Quels sont les symptômes du rhume ?
Les symptômes apparaissent habituellement deux jours après que la personne a été infectée. Les premiers signes du rhume sont le mal de gorge, l'enrouement, des éternuements et l'écoulement de sécrétions nasales. Parmi les symptômes pouvant survenir par la suite, il y a les maux de tête, le nez bouché, les yeux larmoyants, une toux quinteuse, des frissons et des malaises généraux (se sentir malade), qui durent de deux à sept jours. Dans certains cas, ils peuvent durer deux semaines. Le rhume peut être accompagné d'une laryngite (inflammation du larynx), d'une trachéite (inflammation de la membrane tapissant la trachée) ou d'une bronchite (inflammation de la muqueuse des bronches).
Ces inflammations peuvent donner lieu à des complications plus sérieuses, telles que la sinusite (inflammation des sinus) et la pneumonie (inflammation des poumons). Même si aucune mort n'a été rapportée parmi les travailleurs en santé, l'incapacité est importante parce qu'elle affecte leurs performances et provoque de l'absentéisme au travail.

Peut-on être infecté par un virus du rhume sans en montrer les symptômes ?
Oui, il est même possible d'être exposé aux virus du rhume sans être contaminé. Lorsque les gens sont infectés, la maladie peut être asymptômatique (la personne ne montre pas de symptômes); on appelle ce phénomène une infection subclinique, puisque l'infection ne cause pas la maladie. La plupart des gens ayant un rhume ont de légers symptômes, mais les rhumes graves peuvent retenir au lit en raison de toutes les manifestations désagréables : maux de tête, fièvre, douleurs ressenties sur tout le corps, nez bouché et toux.

Le rhume est-il si répandu ?
Les infections dues au rhume sont si répandues que seulement très peu de gens y échappent à chaque année. On estime que les adultes souffrent de deux à cinq rhumes par année. Aux États-Unis, on dénombre près de 61 millions de cas de rhume annuellement, ce qui se solde par 58 millions de jours d'alitement.

Comment sont transmis les virus du rhume?
Les rhumes ne sont pas très contagieux par comparaison à d'autres maladies infectieuses. Il faut rester longtemps en contact étroit avec une personne infectée pour que les virus du rhume soient transmis. Les virus doivent pénétrer dans le nez pour aller infecter les membranes nasales. Ils doivent se fixer aux cellules nasales pour se multiplier. Inhaler des gouttelettes contaminées produites lorsque quelqu'un d'autre tousse ou éternue peut être une des façons d'attraper un rhume.
Les virus du rhume peuvent demeurer contagieux même s'ils sont à l'extérieur du corps pendant quelques heures. Il est possible d'attraper un rhume si, après avoir touché à un objet contaminé par un virus du rhume, on met ses doigts contaminés dans son nez ou qu'on se frotte les yeux. Les virus du rhume peuvent atteindre le nez lorsqu'on se frotte les yeux parce qu'ils peuvent passer par les canaux lacrymaux, qui vont des yeux aux cavités nasales.

Est-ce que les refroidissements ou l'exposition au froid causent le rhume ?
En un mot, non. Certaines personnes peuvent éternuer si leur peau refroidit. Les gens attrapent plus de rhumes par temps froids que par temps chaud, parce qu'ils tendent à demeurer à l'intérieur plus souvent et plus longtemps. Ils ont tendance à blâmer la température fraîche lorsqu'ils ont le rhume, sans penser que c'est parce qu'ils sont restés longtemps à proximité d'une personne enrhumée.
Certaines personnes pensent que l'exposition à l'air frais des climatiseurs est la cause des rhumes. Encore une fois, la température n'est pas la coupable. Les climatiseurs déshumidifient l'air ce qui, par conséquent, peut assécher la muqueuse des membranes nasales. Sans une couche de muqueuse suffisante sur ces membranes, le nez devient plus vulnérable aux virus causant le rhume.

A quel moment le risque de contagion par des gens étant enrhumés est-il maximal ?
Le risque de contagion est à son maximum environ deux jours après qu'une personne a été contaminée. C'est à ce moment que les premiers signes d'un rhume (éternuements, nez qui coule, toux) se manifestent. Il est possible que des gouttelettes de muqueuse contenant le virus du rhume soient rejetées lorsqu'on tousse ou qu'on éternue. Il est aussi possible que le virus se transmette sur les doigts lorsqu'ils sont contaminés par des sécrétions nasales (par exemple, une personne se mouche, puis elle serre la main d'une autre personne, qui se frotte les yeux avec ses doigts contaminés).

Y a-t-il une différence entre un rhume et une grippe ?
On ne peut pas vraiment faire la différence entre le rhume et la grippe à partir des seuls symptômes. Les symptômes de la grippe apparaissent généralement très rapidement après que la personne a été contaminée, alors qu'il peut s'écouler jusqu'à deux jours avant le début de la manifestation des symptômes du rhume. Les maux de tête, la fièvre et les douleurs musculaires sont normalement associés à la grippe, mais quelqu'un ayant un rhume sévère peut aussi ressentir ces symptômes.

Comment peut-on limiter la propagation du rhume ?
Il n'y a pas de remède contre le rhume, mais on peut éviter d'être contaminé par une bonne hygiène personnelle, et notamment se laver les mains correctement et fréquemment, se couvrir la bouche lorsqu'on tousse ou qu'on éternue, s'essuyer le nez à l'aide de mouchoirs jetables et de façon à ce que les sécrétions restent dans le mouchoir sans contaminer les mains, éviter de se frotter les yeux si on a les mains sales, éviter de se ronger les ongles (principalement pour les infections transmises oralement).
Une alimentation équilibrée et un nombre suffisant d'heures de sommeil aident aussi de façon sensible à prévenir les rhumes. Notre système immunitaire peut aussi être affecté par le stress. Des études ont démontré qu'après une période de stress psychologique, les gens sont plus susceptibles d'attraper un rhume.

Traitements naturels pour votre santé.
pour votre santé, une autre solution naturelle pour éviter les médiceaments chimiques est de consulter un médecin homéopathe. Voir la liste des médecins homéopathes en Belgique, France, Suisse et Québec.

 
Mal au dos : voyez l'école du dos    Mal au dos ?

   Voyez les exercices de l'école du dos :
   seulement 1 à 2 minutes par jour

Nos autres rubriques :
diète - acné - aphtes - arthrose - asthme - bronchite - bursite (ou fausse arthrite) - cancer du colon (prévention) - cancer du sein (prévention) - cancer : le jus de noni ! - caries dentaires - cervicalgies, migraines - chute / repousse des cheveux - coeur (palpitations, tachycardie) - congestion cérébrale (prévention) - constipation  - crampes - dépression - diarrhées - dos (maux de)  - douleurs de croissance - embolie pulmonaire - estomac (ulcère, brûlure, dyspepsie, hernie hiatale,...) - genou - gorge - goutte - hernie discale - hiver : grippe, rhume, refroidissement - hémorroïdes - herpès (ou boutons de fièvre) - incontinence urinaire - mémoire (prévention, Alzheimer,..) - migraines, cervicalgies  - psoriasis - rhumatismes, arthrite, arthrose - sexualité - service rencontres  - toux - verrues  - vue  - référendum européen sur les thérapies naturelles

Nos dossiers spéciaux :  
eau aimantée  - vaccins danger ! silicium organique - DHEA  - fours micro-ondes

 

 

index     links